Archives de catégorie : Rivières

Rivière Châteauguay 27 Juillet 2013

Le niveau de l’eau est très bas à moin de 10 mètres cubes seconde et la poisson se fait rare! La température de l’eau était cependant sous les 70 degrés fahrenheit.

Nous avons quand même trouvé un banc de chevaliers jaunes considérable (nous avons en avons compté 33) ou nous avons pu ce concentrer.

Chevaliers jaunes

La plus part d’entre elles ne se nourissaient pas mais avec un peu de persévérence nous avons réussit à en capturé deux avec des immitations d’écrevisse.

Chevalier jaunes Rivière Châteauguay

Les deux chevaliers que nous avons prises on sauté complètement en dehors de l’eau, j’ignorais jusqu’a présent que les chevaliers jaunes sautaient mais ce fut une agréable surprise de les voir sortir complètement de l’eau comme des achigans.

En attendant que le niveau de l’eau remonte et en espérant de la température de l’eau ne grimpe pas trop nous y seront probablement de retour 😉

Secteur Pimbina – 1er Juillet 2013

Nous sommes allés découvrir le secteur Pimbina dans le Parc du Mont-Tremblant et dans les alentours de la ville de Saint-Donat lors de la première semaine de Juillet.

L’idée de départ était de capturer une Ouananiche dans le Lac Lajoie mais nos éfforts on été vains, l’eau était très haute et malgré la température favorable du lac je crois que notre manque d’expertise pour la pêche de cette espèce n’a pas joué en notre faveur 🙂

Voici quand même un petit montage des environs; la Rivière Ouareau, le Lac Croche, Lac Lajoie.

Rivière Châteauguay 1er Juin 2013

Il n’a fallu qu’une semaine pour que le niveau de la Rivière Châteauguay redevienne normale. Rapellons nous qu’il y a une semaine et après une semaine complète de pluie le niveau de la rivière avait dépassé les 300 mètres cubes seconde. Le débit actuel est d’environ 40 mètres cubes:

Niveau bas
Niveau bas

La température externe à dépassé les 30 degrés celcius lors des derniers jours et l’eau de la rivière était à 70 degrés fahrenheit… Bien que nous y sommes arrivés en aprés-midi, nous avons quand même pu y fait quelques prises… Il y avait beaucoup de mouches et nous avons été témoin d’une éclosion d’éphémères:

Éphémère adulte
Éphémère adulte

Nous avons aussi trouvé un petit écrevisse dans les rapides, je ne crois pas qu’il pourrait être mangé par une truite, mais ne sait on jamais!

Écrevisse
Écrevisse

Rivière Châteauguay 25 Mai 2013

A plus de 200 mètres cubes par secondes, il semblait y avoir plus d’arbres et de boue que de truites dans la Châteauguay cette fin de semaine…

Le niveau de l’eau la rendait quasiment impratiquable et nous n’avons pu pêcher que de la rive en ne s’aventurant que très prudemment dans les premiers mètres de la rivière qui d’ébordait jusque dans les champs des terres agricoles qui l’entourrent.

Pêchez prudemment!
Pêchez prudemment!

Des troncs d’arbres entiers qui dérivaient dans la rivière ont vite sut nous décourager de tenter de la traverser…

Tronc d'arbre à la dérive
Tronc d’arbre à la dérive

Même les ruisseaux étaient trop dangereux à pêcher…

Ruisseau
Ruisseau

En espérant que le niveau baissse résonablement et que les débrits enportés par l’eau n’aient pas assomés trop de poissons, nous patienterons un peu plus avant d’y aller pêcher…!

Rivière du Diable 19 Mai 2013

sentier rivière du diable

Le débit de la diable était à 40 mètres cubes secondes ce Dimanche et nous étions plusieurs moucheurs a en profité.

tremblant
tremblant

L’eau était toujours froide à 50 degrés fahrenheit mais comme la température de l’air se réchauffe nous avons été témoin de quelques éclosions et la journée était fort plaisante.

Rapellez vous que le débit de la Diable est très variable et qu’elle peut se rendre jusqu’à 200 mètres cubes par secondes à certaines périodes, aujourd’hui, la pêche n’a pas été bonne malgré que son débit ait beaucoup diminué.

Parcontre les insectes étaient au rendez-vous; petits plécoptères (stonefly) et tricoptères (caddis) on étés apperçus de temps à autre:

plécoptère rivière du diable
Plécoptère

 

tricoptère rivière du diable
Tricoptère

Nous avons aussi un la visite d’une guepe:

guepe
guepe

Une semaine pluvieuse plus tard, le niveau de la diable à redépassé les 100 mètres cubes secondes ce qui rends d’autant plus la pratique de la pêche à la mouche difficile en ce début de saison… Mais nous y serons de retour!

Rivière Noire 18 Mai 2013

Dans l’esprit de continuer à monter vers le nord en mi-Mai nous avons décidés d’aller dans la région de Saint-Michel-des-Saints que nous n’avons jamais visité. Quelques surprises en cours de route comme ce magasin de mouche établit dans le sous-sol d’une maison locale sur le bord de la route, et la rivière noire que nous ne planifions pas visité…

Rivière Noire
Rivière Noire

Quelques pècheuis locaux nous disaient qu’ils y pêche de la petite moucheté mais aucun n’ont fait de prise ce Samedi.

La rivière oscille beaucoup le long de la route et prends différentes formes, le débit change lorsqu’elle s’élargit ou devient plus petite et comme elle coule entre des montagnes il y a plusieurs chutes, en voici une au loin:

2013-05-18 12.10.10

Rivière-des-Mille-Îles 12 Mai 2013

Nous n’imaginons pas tous la Rivière-des-Mille-Îles comme une destination productive de pèche à la mouche compte tenu de son historique de polution et malgré les éfforts récents pour la rendre plus propre on y trouve toujours des déchets et certaines usines d’épuration y rejettent parfois encore leur surplus.

Grenouille en marécage
Grenouille en marécage

C’est quand même la rivière ou j’ai redécouvert les plaisirs de la pêche et ou j’y ai dévelopé une passion pour la pèche à la mouche. Les prises sont très interessantes, l’achigan reigne les eaux peu profondes durant l’été, les brochets et les maskinongés peuvent être aperçus entrain de tenter de manger des canetons ou lorsqu’ils s’aventurent en dehors de l’eau des marécages à l’occasion pour y jetter un coup d’oeuil et la diversité des espèces en fait un endroit interessant pour entendre des histoires de pêche hors de l’ordinaire.

En début Mai sur la Mille-Îles c’est le temps ou les boisés et les marécages sont innondés, la pèche y ait plus difficile pour la majorité des èspeces.

D’autre espèces quant a elles occupent les boisés innondés, le temps de se reproduire et malgré la protection de plusieurs espèces lors des périodes de frayage, la carpe par exemple qui n’a aucun prédateur et qui occupent beaucoup de place dans cette rivière n’y voit pas d’interdiction de pèche, ce qui en fait un endroit ou l’on peut la pèché à la mouche…

Carpe Rivi'ere-Des-Mille-Iles
Carpe Riviere-Des-Mille-Iles

Et en attandant le retour de l’achigan, la carpe reste une espèce interessante et très combative à pèché…!

Rivière-du-Nord 12 Mai 2013

Comme nous avons passé beaucoup de temps dans le sud-est (Rivière Massawippi, Rivière Yamaska et Rivière Châteauguay) en début de saison en fin de semaines nous sommes allés visité quelques rivières plus au nord dont la Rivière-du-Nord!

Le débit d’eau était très fort, c’est-à-dire à plus de 45 mètres cubes seconde, ce qui rendait la marche en rivière pratiquement impossible!

45 mètres cube seconde
45 mètres cube seconde

Bien que les plus petits cours d’eau étaient mieux approvisionés qu’en période estivale, nous n’avons pu n’y voir d’activité.

Ruisseau de la rivière du nord
Ruisseau de la rivière du nord

 

Malgré avoir tenté notre chance et pèché a quelques endroits qui semblaient plus prometteurs que d’autres nous avons réussi qu’a ne mettre la main sur les gros plécoptères de la Rivière-du-Nord…!

Plécoptère